Naviguer en escadre vers la Galice et le Portugal, telle était l’ambition initiale. Finalement trois bateaux seulement seront de la partie : Dranga (Douarnenez, P 10.50), X-Ray (Lorient Kernevel, P 30) et Kimska, le Bavaria d’Alain, notre ami du CNML. Les contraintes du test PCR de moins de 72h vont nous conduire à des routes bien différentes…

Départ le 1 juin de Douarnenez pour Dranga, avec une escale aux Glénan, et arrivée à Lorient le lendemain vers midi, juste à temps pour faire ce fameux test. Une navigation agréable avec quelques moments de pétole en compagnie de mes amis Yves et Marc.

Appareillage le lendemain à l’aube de Kernevel avec X-Ray, pour une traversée du golfe de Gascogne qui s’annonce plutôt tranquille. Il y a sur le chemin une dorsale qui ne sera pas trop difficile à franchir, quelques heures de moteur pour être sûr d’atteindre avant le samedi midi le port de Viveiro. Toujours ce satané test absurde, qui finalement ne nous sera pas demandé.

Aurore, golfe de Gascogne

De son côté, Kimska s’arrêtera à Yeu pour faire le test, histoire de se donner plus de marge, toujours pour rien! Nos trajectoires ont donc divergé très vite, nous à Viveiro et Kimska à Gijon.

A bord, pour la traversée du golfe, j’ai embarqué Simon, un membre du CNML, qui m’accompagne finalement jusqu’à La Corogne. La route se poursuit pour nos deux Pogo, avec une escale à Camariñas, qui nous a un peu déçus pour la qualité de ses installations. On repart aussitôt pour le cap Finisterre et Muros. J’avais déjà apprécié en 2016 l’accueil de cette marina et son son maitre de port, ça se confirme.

Muros, départ de X-Ray pour Vigo

Alors que Xavier continue sur Vigo puis Povoa de Varzim au Portugal, je fais une pause avant de remonter au plus vite vers La Corogne. Avant que le mauvais temps ne me bloque la route. Environ 20 heures au près dans des vents de force 5 à 7, ce n’est pas de tout repos mais j’ai le plaisir d’être accueilli vers 23 heures par mes amis de Kimska, qui m’ont attendu et vont m’accompagner sur la route retour. Je dois laisser Dranga avant le 20 juin à Aviles, près de Gijon, où il va rester au ponton jusqu’au mois d’août. J’ai retenu Aviles pour sa situation  protégée et un tarif intéressant : 9€ par jour, ce qui est très raisonnable à cette période de l’année.

Le chemin passe par Ares, dans la baie de La Corogne, puis Cedeira, Viveiro, Ribadeo et finalement Aviles. Les deux derniers jours, j’embarque Benoit, qui me tient compagnie sous une pluie persistante, parfois battante, et peu de vent. Il faudra remettre ça avec des conditions plus fun!

Dranga à Aviles

Xavier rejoint Kimska à Gijon, et les deux bateaux vont rentrer à Lorient en passant par Santander et la Vendée… Quand à moi, je rejoins Dranga début août pour les côtes cantabriques et le Pays Basque, avant un retour sur Douarnenez pour notre rassemblement qui se prépare!

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire