#2260
Xavier (Corto)Xavier (Corto)
Participant

Bonjour à tous,

Après de multiples avis d’experts en matière de métaux, des chantiers de Combrit et de Zspare, nous avons convenu que la seule solution acceptable en matière de sécurité et de performance était de changer le tube du mat. Aucun risque à prendre sur une partie que l’on ne peut surveiller. Et surtout pas celui d’un démâtage au large de Yeu, toutes voiles dehors… Le “manchonnage” était techniquement et financièrement une alternative que je n’ai pas retenue.

L’érosion est probablement mécanique et corrosive, le mât ayant pu “pomper” et subir la corrosion de l’eau de mer infiltrée par l’étambrai. Si vous avez d’autres hypothèses ?

En attente du nouveau tube, en espérant être sur la ligne de départ de l’ArMen à temps.

Amicalement.