Utilisation des béquilles


11 sujets de 1 à 11 (sur un total de 11)
  • Auteur
    Messages
  • #11115
    Lionel (Kairos)
    Participant

      Bonjour,

      J’ai un Pogo 36 et je suis tenté par l’échouage. Quelqu’un ayant utilisé les béquilles avec un Pogo à quille relevable aurait-il un retour d’expérience à partager ?

      Cordialement,

      Lionel

      #11117
      Benoît
      Participant

        Je n’avais pas de béquille sur mon 30 mais je me suis posé le long d’un quai sans difficulté.

        Il faut simplement accepter que le bord d’attaque soit potentiellement un peu marqué jusqu’au prochain carénage.

        #11119
        Lionel (Kairos)
        Participant

          Merci pour ce retour Benoît !

          Je cherchais cependant plutôt des retours concernant l’échouage dans des zones de  mouillage et plus particulièrement des informations sur la mise en œuvre des béquilles.

           

          #11121
          Benoît
          Participant

            Désolé, je ne connais pas de propriétaire de Pogo qui pratiquent l’échouage.

            #11126
            Claude (Balou)
            Participant

              Bonjour Lionel
              <p style=”text-align: left;”>J’ai des béquilles sur mon P10.50 et il m’arrive d’échouer. Que souhaite tu savoir ?</p>
              <p style=”text-align: left;”>Claude (Balou)</p>

              #11128
              Claude (Balou)
              Participant

                Bonjour Lionel
                <p style=”text-align: left;”>J’ai des béquilles sur mon P10.50 et il m’arrive d’échouer. Que souhaite tu savoir ?</p>
                <p style=”text-align: left;”>Claude (Balou)</p>

                #11132
                Lionel (Kairos)
                Participant

                  Bonjour Claude,

                  La question de fond que je me pose est de savoir si ça vaut le coup d’investir dans des béquilles.

                  Je me demande donc si c’est relativement aisé de mise en place et si ayant des béquilles, on les utilise régulièrement.

                  Lionel
                  <p style=”text-align: center;”></p>

                  #11135
                  Benoît
                  Participant

                    Bruno, propriétaire d’un 36 nous a envoyé la réponse suivante :

                    “L’échouage sur le 36 n’est pas évident. Le bord d’attaque de la quille est très fin. Là quille s’enfonce de 15 à 20 cm en général sur un fond sablonneux. Il faut donc régler la hauteur des béquilles en conséquence mais il est impossible de savoir à l’avance de combien elle va s’enfoncer. Il faut faire également attention qu’il n’y ait pas de cailloux pour ne pas l’abîmer.

                    Il faut également rallonger les béquilles d’autant quand on échoue sur du béton.

                    Bref en prenant les béquilles je pensais que compte tenu de la longueur de la quille, ça se serait fait sans problème et ce n’est pas le cas…

                    Les propriétaires de Malango ont le même problème. Le chantier (IDB Marine) a conçu une pièce à insérer sous la quille avant l’échouage… J’ai acheté cette pièce mais le bateau se pose trop sur le cul!

                    Amitiés

                    Bruno”

                    #11146
                    Claude (Balou)
                    Participant

                      Pouvoir me poser sur les plages était un de mes critères de choix de voilier. Cela donne accès à des endroits formidables et fait de beaux souvenirs.

                      D’un autre côté, échouer est une opération délicate et il faut prendre des précautions. Il faut être sûr de ne pas se poser sur une roche. Il faut qu’il n’y ait pas de clapot pour ne pas cogner le bateau sur le fond. Il faut qu’il n’y ait pas de vent de mer qui remonterait le bateau à terre au déséchouage. Il faut être sûr de repartir en sécurité lors du flot. Il faut aussi anticiper et avoir ses béquilles à poste avant d’échouer. La quille s’enfonce dans le sable mais les béquilles aussi. Contrairement à Bruno, je ne modifie pas le réglage de la longueur des béquilles. Au pire, le pogo va pencher un peu d’un côté si les béquilles sont trop courtes.

                      La manœuvre est un peu pénible. On n’a rien sans rien! Les béquilles, même en alliage léger, sont lourdes et encombrantes. Je dois les sortir du coffre (elles sont sous l’annexe), les assembler, les descendre le long des flancs du pogo, les amarrer.  Tout cela avant que le niveau de l’eau n’ait descendu.

                      En bref : L’échouage en pogo, cela se mérite!

                      Claude

                      #11150
                      Lionel (Kairos)
                      Participant

                        Bonsoir,

                        Merci infiniment à vous, Bruno et Claude, pour vos retours et pour les photos !

                        Cela me permet de me faire une idée. Je ne m’imaginais pas vraiment que l’échouage était facile.  Vous le confirmez.

                        Le plaisir d’échouer dans un coin sympa me semble cependant très tentant. A voir…

                        A plus, Lionel

                        #11152
                        Lionel (Kairos)
                        Participant

                          Merci à Benoît également !!

                          Lionel

                        11 sujets de 1 à 11 (sur un total de 11)
                        • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.